Fusing

Description de la technique
Ce terme anglo-saxon désigne une technique de fusion de morceaux de verre préalablement assemblés et collés à froid, par réchauffement contrôlé dans un four aux environs de 800°-900°, jusqu’à l’obtention d’un ensemble homogène. Au cours de l’opération, le verre devient mou mais il n’atteint pas l’état liquide. Cette technique se voit souvent complétée par celle du thermoformage ou “slumping” pour mettre en forme dans un moule approprié la feuille de verre obtenue par fusing. Le fusing demande une étape de préparation des morceaux de verre qui doivent être découpés, nettoyés, meulés et collés à froid, avant d’être disposés sur la plaque d’enfournement. La cuisson doit ensuite être conduite selon une courbe adaptée, et être suivie d’un temps de recuisson, avant un lent refroidissement.

Historique de la technique
Le fusing dérive directement de la technique antique du verre mosaïqué, pratiquée par les verriers hellénistiques au III° siècle av. J.C, puis dans tout le monde romain. Les pièces mosaïquées étaient exécutées en deux étapes. La première consistait dans l’assemblage de segments ou de sections de “cannes” de verre juxtaposées à froid sur une plaque, puis enfournées, réchauffées et parfaitement fusionnées. La deuxième consistait à poser le verre mosaïqué encore mou sur une forme ou dans un moule , avant de le porter au four de nouveau pour lui faire épouser cette forme. Repris par les verriers contemporains depuis les années 80, dans le sillage du mouvement Studio-Glass aux Etats-Unis, le fusing offre un moyen d’expression très souple et très pictural. La technologie actuelle permet de disposer de deux catégories de verre particulièrement adaptés, le Bullseye et le Wasser, même si d’autres types de verre peuvent également être employés, à condition d’être compatibles.

Actualité
Toots Zynsky a mis au point une technique très personnelle qui consiste à assembler, fusionner et thermoformer de très fines baguettes de verre, héritières des “fili” de Murano et non des morceaux. Elle crée ainsi des coupes et des bols aux formes souples et aux coloris intenses, d’ une puissante picturalité

Verriers
TOOTS ZYNSKY NICOLE BARONDEAU

References bibliographiques
EBERLE Bettina, “Creative Glass Techniques”, Lark Books, Asheville,1997 DE MIRBECK Xavier, “Technique du Verre”,Dessain et Tolra,Paris,1992

bla bla