Vous êtes : Accueil > Veille > Dossiers documentaires > Recyclage et valorisation du verre dans la bâtiment

Revenir à la liste des dossiers Liste complète des dossiers documentaires

Liste complète des dossiers :

Recyclage et valorisation du verre dans le secteur du bâtiment
Pôle Verrier, 2004


Introduction
Revêtement de route
Tuiles/dalles/carrelages/mosaïques
Peinture
Filtration
Abrasion
Isolation


Introduction
Le verre a des vertus qui lui permettent désormais d’être utilisé dans d’autres voies que celles connues traditionnellement, c'est-à-dire celles qui consistent à le réemployer comme matière première pour la fabrication des mêmes produits que ceux dont il est issu. Ainsi, nombre de secteurs d’activité l’utilisent dans la fabrication de différents matériaux. On note plus particulièrement une forte utilisation de déchets verriers qui sont recyclés ou réutilisés dans les secteurs suivants :
- construction/bâtiment/industrie
- électronique
- automobile
- art/décoration/loisir
- matière première
- contenant en verre
- optique

On s’intéressera ici de façon plus précise au secteur "construction/bâtiment/industrie", dans lequel les déchets verriers sont désormais utilisés en grande quantité et déclinés en un nombre assez conséquent de produits. Les recherches ont permis de recenser 52 procédés permettant le recyclage et/ou la valorisation des déchets verriers et 389 entreprises dans le monde entier qui mettent ces procédés en oeuvre.
Ce dossier présente les différentes applications possibles de recyclage et /ou valorisation de déchets verriers dans ce secteur d’activité.

Revêtement de route (ciment/béton/gravier)
Les déchets verriers y sont utilisés en tant qu’additifs : ils peuvent par exemple être intégrés sous forme de granulés à des matrices de béton ou de silicate destinés à la production de blocs de construction. Les blocs ainsi obtenus présentent des qualités d'isolation thermique et sonore élevées, une résistance accrue à l'écrasement et même des capacités ignifuges.
Le verre recyclé peut également servir dans des procédés visant à stabiliser des sols naturels et des terrains de sport, à mettre en place des sous-couches routières...

Le verre a ainsi des impacts écologique et économique significatifs, et les différents matériaux qui les intègrent offrent des produits de qualité supérieure : plus haute résistance aux chocs et aux variances de température, meilleure adhérence et meilleure imperméabilité.

Tuiles/dalles/carrelages
Les déchets verriers sont le constituant de base de ces produits. On note là aussi des avantages économiques et écologiques. Par ailleurs, le verre y est apprécié pour ses qualités esthétiques : aspect brillant, poli et coloré.
L'utilisation de verre recyclé confère nombre de qualités aux produits : une meilleure imperméabilité, plus de résistance aux températures (chaud et froid), meilleure résistance aux chocs (rayures, écailles, trous, impacts…), meilleure adhérence.
L'incorporation de verre recyclé permet en outre une économie d'énergie certaine par rapport aux procédés n'en faisant pas usage.

Peintures
Les peintures intégrant du verre recyclé dans leur composition sont de deux types :
• Peintures utilisées pour les signalisations routières par incorporation de microbilles de verre : signalisation horizontale (peinture sur route), signalisation verticale (panneaux routiers) et vêtements de travail de nuit. En effet, les microbilles confèrent à la peinture un fort pouvoir réfléchissant qui permet aux automobilistes de la voir la nuit, à la lumière des phares.
• Peintures acryliques modifiées renforcées avec du mica ou du verre recyclé. Ces peintures lient, réparent et revêtent le béton, la maçonnerie et les surfaces en stuc. Leur élasticité leur permet de se tendre sans se fendre lorsque les bâtiments bougent. Elles comblent les légères fissures de surface et préviennent ainsi les infiltrations d'eau, elles lissent les irrégularités de surface. Elles ne sont pas caustiques et ne contiennent pas de matériaux dangereux.

Filtration
Le verre dans la filtration est utilisé à la place du sable pour filtrer l’eau et la nettoyer de ses impuretés. Son utilisation offre certains avantages par rapport au sable :
- Les bactéries n'adhèrent pas aux micro-surfaces lisses du verre, les rinçages (backwash) sont moins souvent nécessaires
- Les petites quantités de chrome et autres métaux présents dans les verres de couleur ont un effet catalytique.
- La masse volumique est moindre
- Les flux sont plus uniformes
La taille des particules de verre est un paramètre essentiel de l'efficacité du filtre (si les elles sont trop petites, le filtre se bloque rapidement, si elles sont trop grosses, les petites impuretés solides ne sont pas filtrées), tout comme sa capacité de filtrage, qui dépend de la proportion de silice contenue dans le verre.
Ces filtres permettent de purifier l'eau des piscines, des aquariums, les effluents industriels... Des essais pour obtenir de l'eau potable sont actuellement menés.

Abrasion
Le verre concassé présente des performances comparables et parfois même supérieures à la plupart des matériaux traditionnels utilisés pour l’abrasion.
On peut l'utiliser sous forme de "sable" pour le nettoyage par impact de l'acier ; il présente l'atout considérable de ne pas contenir de quantités significatives de métaux lourds, alors que le cuivre traditionnellement utilisé dans cette application a un impact environnemental particulièrement néfaste.
De plus, utilisé pour le sablage de matériaux (acier ou autre), il est moins dangereux que le sable, lequel peut être à l'origine de silicose (maladie pulmonaire incurable provoquée par l'inhalation de poussières contenant de la silice cristalline libre).
Recyclé sous forme de microbilles, le verre est utilisé pour le ravalement de façade (gommage doux de la pierre), pour lequel il est plus indiqué que le sable, dont les arêtes vives agressent la pierre.

Isolation
Il s’agit principalement de mousse de verre et de fibres de verre utilisées en isolation.
La mousse de verre est un très bon isolant thermique et phonique, très résistant chimiquement, imputrescible, résistant au feu et non absorbant. Très légère, elle peut être comparée à la pierre ponce ou au polystyrène, pour lesquels elle est une alternative. Elle peut également remplacer l'amiante.
L'isolation par la fibre de verre joue un rôle clé pour les économies d'énergie dans le bâtiment et l'industrie. Les fabricants de fibre de verre peuvent remplacer environ 50% de leur matière première par du verre recyclé.
La fibre de verre isolante est le deuxième plus grand marché pour le verre d'emballage recyclé.

Fran¡ais
English